05 mars 2009

"Nous approchons du point de non-retour"

J'ai lu, dans mon super philo-mag, un article d'un professeur de théorie politique à l'université de Genève, Alexis Keller. Ce grand gars pas vraiment connu est en fait, le principal négociateur du traité de Genève en 2003. L'article portait sur la guerre israëlo-palestinienne, et j'ai bien réfléchi.
Lui, pense que la paix entre les deux belligérants s'éloigne, qu'elle est de moins en moins possible : "il y a une date de péremption à la solution dite des deux États. Et nous approchons du point de non-retour."

livres_photos_960_02

Plus le temps passe, et plus je pense que la cohabitation pacifique d'Israël et de Palestine est impossible. Voilà plus de 70 années qu'ils sont en guerre ; les quelques tentatives de paix ont échouées. Les États-Unis fournissent les armes d'Israël, l'Europe tente de défendre tant bien que mal la Palestine. Mais comment faire pour stopper ce conflit mondial ? Parce oui, il est mondial. Les plus grandes puissances y défendent leurs propres intérêts. Le boycott des armes américaines ? Une intervention digne de ce nom des Casques Bleus ? Une discute avec le Hamas ? Pour ma part, elle serait la solution. Le sionisme du début du XX° siècle doit être compris par ses dirigeants. Créer une entente, des accords commerciaux, peut-être, entre Palestine et Israël, et une supervision, un appui aux polices de chacun des États par les Casques Bleus. Mais c'est à ce point là, que se pose le problème majeur: la démocratie risque vite de perdre sa valeur, dans des pays déjà fragiles. Alors, la presque démocratie et la guerre, ou la dictature et la paix ?

(photo Véronique Duhaut)

Posté par nuageetcailloux à 21:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur "Nous approchons du point de non-retour"

    Sur ce sujet je ne sserai pas aussi pessimiste que toi.
    Netanyahou a certes gagné les élections, mais il n'a pas de majorité réelle. Son pouvoir ne durera pas.
    D'un autre coté, je pense qu'il ne peut y avoir de paix sans un changement radical de la politique américaine. Or, avec Obama, c'est peut-être possible.
    Rien est fait, mais l'espoir es toujours là

    Posté par leunamme, 05 mars 2009 à 22:13 | | Répondre
  • J'espère, j'espère ... "le pouvoir est semblable à la renommée : il s'accroit par le seul fait de durer et de s'exercer". (Thomas Hobbes).
    Croyons-le ...
    Je pense aussi que Obama est le nouvel espoir : il est la figure d'un vent de changement pour les US, et donc aussi pour la politique mondiale. J'ai confiance en lui ; comme beaucoup de monde ; encore est-il qu'être président des US n'est pas chose facile.

    Posté par marine, 05 mars 2009 à 22:20 | | Répondre
  • Etre président des US c'est bien, garder sa ligne de conduite avec toutes les pressions et tout et tout... c'est plus difficile.
    Advienne que pourra, dans ce monde où le pouvoir personnel est plus important que le bonheur commun, on verra comment agissent les grands.

    Posté par AmethystA, 06 mars 2009 à 14:21 | | Répondre
  • L'utopie israélienne a tourné court... dommage ! A force d'injustices se crée la souffrance, à force de souffrance la psychopathie ordinaire (ultrareligieux et ultranationalistes israëliens ou palestiniens : même case de vide, même néantisation de l'humain...)... La Haine est ce point de non-retour... Quel gâchis !!! Merci de ta visite, chère marine, et un d' mes p'tits héos a dû t' répondre... Bises !!!

    Posté par dourvac'h, 06 mars 2009 à 23:52 | | Répondre
  • Moi je partage ton pessimisme. Pas parce que je suis un fayot (quoi que...) mais parce que je trouve que chaque jour qui passe donnent aux deux camps des raisons de haïr et de se venger de l'autre....

    Posté par RV, 07 mars 2009 à 09:17 | | Répondre
  • Amethyst-A, tu sais, je crois que le pouvoir est bien un vice ; et, tout comme l'argent, quand on l'aime, on ne le partage pas. Évidement, les plus attirés par le pouvoir sont ceux qui en font le plus mauvais des usages. Espérons que Obama ne soient pas de ceux-là.

    Dourvac'h, tout d'abord, dis merci au ptit Val pour ça réponse toute gentile ... Et puis, oui, les injustices sont bien le malheur de notre temps." La haine, doit être vaincue par l'amour et la générosité", tel était la voix sage de Spinoza. Mais comment peut-on enseigner l'amour et la générosité à des gens qui n'ont presque rien, et qui n'ont connu que la haine, dans des régimes politiques instables ? Je reste persuadée qu'il faut que les dirigeants des deux Etats retrouvent la raison; reconnaissent le Sionisme, et s'entraident. Il faut, je n'aime pas dire cela, car Heidegger le disait d'Hitler, mais, il faut, que les dirigeants servent de "guide".

    RV, c'est pas l'élève, qui fayote le prof ?
    Oui, et c'est bien triste. Comment abolir des années de souffrances de chaque coté de la frontière, comment oublier ces meurtres, cette cruauté, comment ne pas accuser les deux belligérants de crime de guerre, et de crime contre l'Humanité ? Chaque guerre est un crime contre l'Humanité. Peut-être cela rappellerait-il les hordes de chiens nazis et l'holocauste, et ainsi, les juifs d'Israël auront de quoi se plaindre et ainsi engendrer un nouveau conflit.
    Eh bien. Tout ça, à cause d'un bon bonhomme qu'on appelle tous Dieu, que personne n'a jamais rencontré, mais que beaucoup vénèrent. Comment faire, quand la cause d'une guerre n'est que l'imagination humaine ?

    Posté par marine, 07 mars 2009 à 21:37 | | Répondre
  • La misère, la promiscuité, la souffrance, la misère sexuelle, le communautarisme et ses pseudo-identités de pacotille, le formatage des individus, l'imbécillité de ces "religieux" (?) qui mettent ce cache-sexe d'un Dieu bon (pour eux) pour infliger la souffance et la mort à Autrui !

    Imbécillité de ces Etats nationalistes ou théocratiques, réservoirs à crétins, à nazis et à autres psychopathes !

    Fiche en l'air tout ce vieux monde d'injustices et de croyances absurdes : apprendre à SE PARLER et à S'ECOUTER ! Et que les Bin-lâdin' et autres dingues se mettent leurs kalach' et autres lance-roquettes là où j' pense... tu imagines "l'épanouissement" des femmes mariées à tous ces abrutis psychopathes à p'tit pois dans la tête ?

    Merci pour ta réponse au p'tit Val ! Tiens, v'là qu'y m' dit : "Est-ce qu'ê' r'ssemble à Chris, Marine ? "... il voudrait voir Chris partout, en ç' moment... Bises du dimanche !

    Posté par dourvac'h, 08 mars 2009 à 13:37 | | Répondre
Nouveau commentaire