01 avril 2009

Si l'homme habitait le monde en poète ...

"Imiter le beau ? C'est une esthétique de carte postale.

L'artiste crée ; il ne copie pas.

Kant nous approche plus près du mystère. "Les beaux-arts sont les arts du génie", écrit-il. Mais qu'est-ce que le génie ? "Un talent ou un don naturel, répond Kant, qui donne à l'art ses règles". Peu importe que cette puissance créatrice soit innée, comme le veut Kant, ou acquise -elle est vraisemblablement l'un et l'autre. L'important, et qui donne raisons à Kant, c'est qu'elle ne donne des règles à l'art qu'en produisant "ce dont on ne saurait donner aucune règle déterminée." Le génie est le contraire d'un mode d'emploi, et pourtant ce qui en tient lieu. Il est irréductible à quelque règle que se soit (c'est ce qui distingue l'art de la technique et le génie du savoir-faire), mais en donne -dussent-elles rester toujours implicites et mystérieuses- à l'artiste et à ses successeurs. Le génie, en art, est ce qui ne s'apprend pas, mais qui enseigne. Ce qui n'imite pas, mais qu'on imite. C'est pourquoi, comme disait Malraux, "c'est dans les musées qu'on apprend à peindre": parce que c'est en admirant et en imitant les maîtres qu'on a une chance, peut-être, d'en devenir un."

Présentations de la philosophie, André Comte-Sponville.


flute

L'amour est un art. On ne le dira jamais assez.

Et puis même si, "on n'est pas sérieux quand on a 17 ans".

Posté par nuageetcailloux à 17:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Si l'homme habitait le monde en poète ...

    Vite, vite, chère Marine, corrige le titre : "Si (...) habit(er)ait (...) "! Et efface ensuite mon commentaire !!! Et promis, je reviens...

    Posté par dourvac'h, 05 avril 2009 à 21:34 | | Répondre
  • Non, j'efface pas ton commentaire.

    Posté par marine, 05 avril 2009 à 22:28 | | Répondre
  • aha, je suis trop nulle. J'avais pas remarqué.

    Posté par marine, 05 avril 2009 à 22:29 | | Répondre
  • Peintres en nos rêves...

    M'enfin... ... Bon, mais c'est pas grave, chère Marine ! Et y a même un "don(t)", aussi... (trop d'anglais, sans doute !!! ... rires)

    Tu as vu juste et beau : "L'art EST (à la fois et à la folie) l'amour du monde et l'amour des autres..."

    Malraux a vu juste, aussi : "C'est dans les musées qu'on apprend à peindre" et Comte-Sponville a bien raison de conclure: " parce que c'est en admirant et en imitant les maîtres qu'on a une chance, peut-être, d'en devenir un. ".

    J'aime d'ailleurs son "peut-être" de la franche incertitude... S'émerveiller devant les si petites toiles de Camille Corot au Louvre émerveillé d'Italie vous aveugle pour la vie et vous rend peintre dans vos rêves...

    Si je parle "croyances", je ne "crois" pas au "génie"... je pense au travail, je pense à la constance, à l'idée fixe, à l'exigence, à la confiance solitaire dans les vertiges de ce monde...

    Merci à toi pour avoir déniché et commenté et ornementé ce texte magnifique... Jouerais-tu de la flûte traversière ? Après ton beau commentaire étincelant d'azur et de justice, une autre âmie - Aurore - vient de publier une petite poésie de dialogue sous nos deux apprenties-Fées au pelage luisant...

    Bises et à très bientôt, chère Fée Marine ! (Sais-tu que le dernier chapitre de "L'été et les ombres" s'intitule "Sirène" ?)

    Posté par dourvac'h, 05 avril 2009 à 23:54 | | Répondre
  • Ohlala, je me sens trop trop nulle, quand je fais plein de fautes d'orthographe. Parce que ça m'horripile, les fautes. Je peux pas m'empêcher de les corriger sur les copies de mes copains.

    J'ai hélas bien peu de culture artistique ... Mais j'aime beaucoup la vision qu'apporte Comte-Sponville ; il aime peut-être un peu trop Spinoza à mon goût, mais bon, on a chacun nos préférences^^ Il apporte vraiment ce que Diderot voulait : "Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire !" C'est assez abordable pour moi, parce que, j'ai pas vraiment le courage, de mon plonger dans Critique de la raison pure, entre autre....
    Il est bien évident que Malraux à vu juste ; c'est vrai en toute chose, on a tendance à reproduire ce que l'on voit, même inconsciemment.

    Je crois, s'il on peut appeler ceci une croyance, au génie ; mais, le génie ne peut être présent qu'en art ; j'entends par là qu'un scientifique ne peut pas être un génie. Pour la simple et bonne raison que, ce qu'il a trouvé ou démontré aurait, de toute évidence, été trouvé plus tard, dans le temps, par un autre scientifique.
    Alors, que, pour les arts (je mets la philosophie dans le même sac), c'est purement impossible de recréer le Requiem en ré mineur de Mozart, de réécrire les Contemplations ...

    Et oui, je joue de la traversière depuis maintenant 8 ans.
    Je vais passer sur ton blog, ça fait un ptit bail que j'y suis pas allée, j'avoue ^^ Mais, je veux connaître la suite !!!

    Posté par marine, 06 avril 2009 à 17:55 | | Répondre
Nouveau commentaire