03 mai 2009

Come back.

Après cette longue absence, je reviens, de vacances en Toscane. Florence, Sienne, Pise, toutes ces villes, rayonnantes de culture et de passé au Soleil ... C'était magnifique.
Mais pourtant, cela me met mal à l'aise. A presque dix-sept ans, j'ai déjà vu plus de la moitié des pays de la Méditerranée. Alors que beaucoup trop de jeunes de mon age sont les prisonniers des tours de béton. Ma naissance dans cette famille me donne le droit à une ouverture culturelle que d'autres n'ont pas. Cette injustice me dégoûte, pourquoi moi, pourquoi pas eux ? Ils sont aussi des jeunes, ils font aussi des études, mais ils ont pas ma chance.  Parce que je suis la fille du docteur, parce que je suis en photo dans son bureau, déguisée en petit clown.
Mais, nous sommes tous des petits clowns, conditionnés par ce trésor, qui mène à l'ivresse, à la disgrâce, au Spleen, à la gloire. Ce trésor qui fait tourner le monde, qui décide du plus fort et du plus faible, qui fournit les armes pour bien faire la guerre correctement. Pour servir Le Grand Capital.
J'ose espérer qu'il existe encore des réalités qui ne s'achètent pas.

toscane_170

Posté par nuageetcailloux à 13:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Come back.

    Toscane & Tchoukotka

    Que veux-tu, chère Marine, il faut bien que celles et ceux qui peuvent s'évader s'évadent et racontent que derrière la laideur imposée se trouve la Beauté de ce monde...

    Un docteur est quelqu'un qui gagne sa vie en bossant très dur, je crois... aucun complexe à avoir... et puis tous les enfants-de-docteur ou les enfants-de-pas-docteur prennent leur envol, un jour, trouvent leur VOIE !!!

    Karl Marx serait désolé de la bêtise navrante de nos dirigeants et de l'absence de révolte chez les moutons résignés... que veux-tu ?

    Sais-tu comment les Russes règnent au Tchoukotka ? En introduisant l'alcool chez les braves Chasseurs tcouktches du Détroit de Béring (vu à Thalassa, l'autre vendredi) : fabrication assumée d'une "clientèle captive" qui finit par être payée en "alcool à brûler" par cette mafia colonialiste... et pauvres gens qui meurent de cirrhose ou par suicide... sans jamais se révolter contre l'Oppression !!!

    Il nous faut donc faire connaître et traduire ce mot à tous les humains dans toutes les langues de la Terre... Dominés de tous les pays, révoltez-vous !!!

    Bises et bravo pour ce voyage qui me rappelle le farniente de l'ambassadeur Henri Beyle-Stendhal en Italie (qui était d'abord "au boulot"... heum... tout en faisant le "bon touriste" et l'écrivain amateur...) !

    Merci pour tes mots adorables, aussi... aimes-tu mon esquisse de Cerridwen ? (j'ai pensé qu'elle te ressemblait d'ailleurs, tout en lisant tes mots)

    Posté par dourvac'h, 03 mai 2009 à 15:43 | | Répondre
  • (...) braves Chasseurs tchouktches (...)

    Posté par dourvac'h, 03 mai 2009 à 15:44 | | Répondre
  • Oui, on va dire ça comme ça, il faut se battre contre l'Oppression, toujours ...
    Oui, mon père bosse beaucoup, en moyenne 70h/semaine, sans compter les gardes, mais, ce qui ne me convient pas, chez lui, c'est son intolérance grandissante ... Il ne comprend pas, que je suis différente, parce que j'aime la littérature, parce que je suis une rouge, parce que j'aime une fille ...
    Enfin, voilà, cessons de nous lamenter, il y a plus grave.
    Je regarde peu la télé, je ne sais pas, mais, je te crois ^_^. Il faut dire que les russes sont doués en matière de manipulation, et aiment encore plus que nos politiques le Pouvoir...

    Quand à mon voyage, en Italie, j'ai visité la fameuse église, Santa Crosse, ou Stendhal a fait le syndrome qui porte son nom. Il faut dire, que, c'est grandiose, Florence.
    Eh puis, de rien, pour ces mots. J'ai dit ce que j'en pensais ^^. Tes esquisses me plaisent toujours. Je ne sais pas, si elle me ressemble. On ne se juge pas comme ça.

    Posté par marine, 03 mai 2009 à 17:12 | | Répondre
  • Euh, je connais aussi ce métier... par expérience personnelle, disons... oui, être rouge... mais les sentiments, ça nous fera rosir toujours... Bah, moi aussi j'aime les filles... Elles sont plus sensibles, plus jolies, plus tout... alors tout va bien, chère Anne, dis-lui !!! (rires). Bises et plein d'Amitié pour toi ! Merci pour "le Syndrôme de Stendhal" dont j'ignorais tout... Florence se dit "Fiorenza", non ?... et que vive la Littérature, la vraie !!! "Cerridwen" progresse trait par trait...

    Posté par dourvac'h, 03 mai 2009 à 18:42 | | Répondre
  • Florence se dit Firenze ... ça m'a étonnée, d'ailleurs. Que Cerridwen progresse encore, alors ...

    Posté par marine, 03 mai 2009 à 19:20 | | Répondre
  • Firenze... ça sonne comme une ville de feu... le visage de Cerridwen est achevé sous l'article où tu as eu une réponse aussi... Bises et bon courage pour tes études... et longue vie à tous les beaux sentiments (je repense à Fabrice Del Dongo et à son coeur amoureux... ) !

    Posté par dourvac'h, 06 mai 2009 à 07:47 | | Répondre
  • Tu sais ce que tu vas faire?

    Injuste? Oui certainement...

    Mais il faut que ceux qui le peuvent s'évdent pour rapporter de l'extérieur toues les fleurs interdites, les denrées rares et les souvenirs merveilleux qui redonneront vie aux enfermés...

    Va, voyage, Vois, puis revient leur raconter, leur expliquer, leur donner...

    Posté par Adrien, 06 mai 2009 à 22:45 | | Répondre
  • Merci!

    Posté par Acai, 23 novembre 2009 à 16:34 | | Répondre
Nouveau commentaire